“Les arbres rouille” forme une série d’arbres plantés dans le jardin du connectif KKF qui constituent une métaphore de notre rapport au monde. Chacun d’eux offre systématiquement une double lecture, positive ou négative, comme pour rappeler qu’on a toujours le choix du regard que l’on porte sur les choses et que tout vient de notre façon d’appréhender la vie qui nous entoure.