Scie tes deux mains

2012 / Appel à projet / Assemblage / Plâtre, scie, peinture, bois, fer, pompe / h. 53 cm x L. 63 cm x l. 43 cm

Le thème d’un concours «La cité demain» a inspiré au connectif KKF l’assemblage Scie tes deux mains, à partir du détournement de l’expression initiale.

Sous l’humour apparent de ce calembour et la désinvolture de la démarche, les artistes livrent une vision grave de ce que sera la cité, et à travers elle, la société de demain : des hommes réduits à l’impuissance, aux mains coupées, par la progression constante de tout ce qui nous éloigne de notre humanité : le pouvoir grandissant des politiques, la dictature de l’argent, le règne de l’image, l’énergie anxiogène des médias.

L’injonction provocatrice «Scie tes deux mains» invite à une réaction, à une prise de conscience, plutôt qu’à une résignation et à un sabotage, mais sous-entend que chaque individu a sa part de responsabilité dans cette perte de valeurs, s’il ne lutte pas contre elle.

Si les artistes du KKF fondent leur travail sur le détournement des objets ramassés dans la rue pour leur donner une seconde vie, ce sont, dans cette pièce, les mots qu’ils détournent pour mieux en révéler la portée, et inciter le spectateur à une réaction vitale.