Nénuphars Médusés,
hommage à Monet

2013 / Bois, résine, peinture, néons souples, séparateurs de lignes à haute tension / H. 45cm x L.130cm x l. 118cm

La sculpture lumineuse Nénuphars médusés, évoquant la phosphorescence d’un banc de méduses ou une éclosion de nénuphars, fait écho aux Nymphéas de Monet. Cette pièce s’inscrit dans la série des « Hommage à … » du KKF, qui propose des clins d’œil, ironiques et volontairement prétentieux à l’histoire de l’art, ou simplement poétiques. L’arrogance feinte de la comparaison illustre l’autodérision du connectif, qui non seulement ose se rapprocher du Maître impressionniste, mais encore se gargarise de cette référence d’histoire de l’art tout à fait évidente.

Malgré son ironie envers ses propres créateurs, cette œuvre n’en demeure pas moins remarquable par ses effets de transparence et de vibration lumineuse, qui ne sont pas sans rappeler, justement, les recherches impressionnistes et qui produisent, à leur tour et de la même façon, une jubilation contemplative et hypnotique des formes et des couleurs.