Le Bac à béton,

2011 / Ciment, bois, métal, peinture / H. 125 cm x l. 90 cm
Réalisé lors d’une performance participative

Exposition Art Terre de Rue, atelier Keskon Fabrique, Nice, août 2011
les artistes offrent au public une expérimentation par l’installation d’un bac à béton frais, qui sera gravé lors d’une performance par le public présent : c’est la trace d’un passage hic et nunc qui est ici restituée.

Cette production collective recrée le hasard de la rue, met en situation l’opportunité de tomber sur un bout de trottoir qui vient d’être refait, et dont le béton frais appelle à l’écriture ou au dessin. Certains passent à côté sans le voir, d’autres s’empressent de le signer…

Une fois le béton séché, le bac se verticalise et prend la forme d’un tableau : il revendique ainsi la dimension artistique du geste premier du passant inscrivant son nom dans la rue, et pose la question de ce qui fait une œuvre d’art.